CHRISTOPHE WILLEM

FORUM DE 2 FANS DEDIÉS À CHRISTOPHE WILLEM


    HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 1431
    Date d'inscription : 29/11/2011

    HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Message par Admin le Ven 20 Sep - 13:35

    Sur facebook de "Patou Willem"






    Site "Francofolies"





    ________________
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 1431
    Date d'inscription : 29/11/2011

    Re: HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Message par Admin le Ven 20 Sep - 13:45

    Accueil Blog Réécoute
    S'inscrire au podcast
    Les Francofolies s'exportent à New York pour rendre hommage à Édith Piaf

    Par Rémi Sulmont | Publié le 20/09/2013 à 10h49 | Laissez-vous tenter
    Christophe Willem faisait partie des nombreux artistes invités à rendre hommage à Édith Piaf en ouverture des Francofolies à New York.

    Christophe Willem faisait partie des nombreux artistes invités à rendre hommage à Édith Piaf en ouverture des Francofolies à New York.
    Crédit : AFP
    Le festival des Francofolies s'exporte pour la première fois à New York. Pour l'ouverture, Nolwenn Leroy, Jean-Louis Aubert, Christophe Wilemm ou encore Beth Ditto se sont succédés sur scène dans un concert-hommage à Edith Piaf.

    En s'acoquinant de Montréal (1989) et de Spa (1994), elles avaient déjà fait des infidélités à La Rochelle. Mais pour leurs 28 ans, elles s'autorisent une première. Du 19 au 21 septembre, les Francofolies traversent l'océan Atlantique. Direction New York, où le festival de musique francophone s'est ouvert dans la nuit de jeudi à vendredi par une soirée en hommage à Édith Piaf, à l'occasion des 50 ans de sa disparition.
    Une majorité d'Américains dans la foule

    Pour cette soirée d'inauguration, une pléiade d'artistes français et américains se sont succédés sur la scène du Beacon Theater de Broadway.  Olivia Ruiz, Nolwenn Leroy, Christophe Wilem, Julien Clerc, Jean-Louis Aubert, Zaz, Patricia Kaas mais aussi Beth Ditto ou Harry Connick Jr. ont conquis les 2900 spectateurs de l'enceinte new yorkaise. Le temps d'un duo, Nolwenn Leroy et Zaz ont emporté la foule de New Yorkais, composée d'Américains, pour l'essentiel, comme Anne, la cinquantaine, qui s'est essayée à un commentaire en Français. "Quand j'entends les chansons d'Edith Piaf, les images de sa vie défilent dans ma tête. Ça me rend triste, car tout le monde chercher sa vie en rose."
    Le mythe Piaf n'encombre pas la nouvelle génération

    L'objectif des organisateurs était de mélanger des artistes américains et français de plusieurs générations. On a pu ainsi voir Charles Dumont, un des paroliers de Piaf, ovationné par le public américain. Il l'avait promis, "Un jour j'irai à New York avec toi". Jean-Louis Aubert était aussi de la partie. Mais la sensation de cette nuit est à mettre à l'actif de Christophe Willem, auteur d'une magistrale interprétation de "Mon Dieu". Coeur de Pirate s'est aventuré avec brio sur les notes de "Mon manège à moi", prouvant que la nouvelle génération ne semble pas s'encombrer du mythe Piaf. Nolwenn Leroy confiait par exemple qu'elle n'avait quasiment pas répété "Je ne regrette rien" afin d'éviter le moindre automatisme.




    ________________
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 1431
    Date d'inscription : 29/11/2011

    Re: HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Message par Admin le Dim 22 Sep - 16:33

    Du tweeter de "Girafie" :

    After Hours | A Starry, Stilted Tribute to Édith Piaf
    Culture
    By TIM MURPHY
    September 20, 2013, 7:00 pm Comment



       Performers gathered at the Beacon Theatre on the Upper West Side for a special star-studded tribute to Édith Piaf. Francine Hofstee for The New York Times
       Beth Ditto Francine Hofstee for The New York Times
       Harry Connick, Jr. Francine Hofstee for The New York Times
       Christophe Willem Francine Hofstee for The New York Times
       Angelique Kidjo Francine Hofstee for The New York Times

    La Rochelle, on France’s Atlantic coast, is known not only for its beautiful port and red-roofed homes, but also for Francofolies, a giant festival devoted to Francophone music. Last night, the event paid its first visit to America, dropping by the Beacon Theatre on the Upper West Side for a special star-studded tribute to Édith Piaf, whose last name was spelled out over the stage of the grand Deco temple in giant vermilion letters. Throughout the night, the audience was treated to a fascinating barrage of Piaf photos and footage that occasionally distracted from the performances. Unfortunately, the French music legend Charles Aznavour, who was supposed to be the guest of honor, had to drop out (as did Marianne Faithfull). The wisacre young French actor François-Xavier Demaison M.C.’d, showing a knack for impressions of Americans, including adenoidal teens (“Oh my God, it’s so amazing!”) and deep-voiced movie-trailer narrators (“In a world without fear …”).

    Harry Connick Jr. proved considerably less adept at mastering the contours of French, delivering a stiff “La Vie en Rose.” But Beth Ditto of the indie band Gossip brought a delightful jolt of energy with her supercharged version of “L’Homme à la Moto.” “Desolé pour mon français!” (“I’m sorry for my French!”), she kept saying. Christophe Willem, the tall, bespectacled former winner of France’s version of “American Idol,” brought another shot of excitement with a strong, reedy rendition of “Mon Dieu” that preserved the original pronouns, making it a song by a man about a man.

    The Benin-born singer Angelique Kidjo was the final solo act. Statuesque in a red print head wrap and long black dress, she sang “Johnny, tu n’es pas un ange” with an unfussy sass, accompanied by a rhythm guitarist who gave the song an Afrobeat vibe, suggesting the possibilities of Piaf if more interpreters would think outside of the French chanson box. Finally, all the performers gathered for a cheesy but fun reprise of “La Vie en Rose” (except Connick, who’d apparently fled the theater), during which everyone seemed to loosen up. Ditto, who clung coquettishly to Demaison and Willem, seemed loath to leave the stage. In Piaf, she appeared to have found a spiritual forbear.



    Dernière édition par Admin le Lun 23 Sep - 5:56, édité 1 fois




    ________________
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 1431
    Date d'inscription : 29/11/2011

    Re: HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Message par Admin le Dim 22 Sep - 16:38

    Du tweeter de "Girafie" :


    http://www.letelegramme.fr/ig/generales/france-monde/monde/etats-unis-vibrant-hymne-a-la-mome-sur-broadway-22-09-2013-2242289.php
    Etats-Unis. Vibrant hymne à la Môme sur Broadway

    22 septembre 2013 - Réagir à cet article

    Le producteur Gérard Pont, membre du groupe Le Télégramme, avait toutes les raisons de jubiler, jeudi soir. Le lancement des premiers « Francos » de New York, via un vibrant hommage à Édith Piaf, sur Broadway, fut un triomphe. Non, rien de rien, il ne regrette rien !

    De notre envoyé spécial à New York. Un spectacle francais « sold out » (complet) en trois semaines en plein coeur de « Big Apple » ? La partie n'était pas gagnée d'avance. Pourtant le pari des Francos de New York, celui de déplacer un public américain pour écouter des artistes français, semble en passe d'être remporté. En trois soirées, de jeudi à hier, la première édition de l'événement a attiré plus de 4.000 spectateurs, en grande partie réunis autour de ce « tribute » rendu à Piaf par un parterre d'artistes français (de Jean-Louis Aubert à Zaz, en passant par Olivia Ruiz) et quelques belles pointures internationales, comme Beth Ditto, de Gossip.Certes, une partie de la communauté française de New York est dans la salle, mais pas que. Roy et Lucy, de Brooklyn, attendaient ça depuis plus d'un mois : « La musique française est tellement différente de ce qu'on entend ici, tellement plus chic. Et pour beaucoup de New Yorkais, Édith Piaf reste l'une des plus grandes chanteuses que le monde ait connue. C'est un peu votre Billie Holyday ! »

    Magnifique Christophe Willem


    Cinquante-trois ans après avoir enflammé Carnegie Hall, le répertoire inoxydable de La Môme a de nouveau fait son effet jeudi soir au Beacon Theatre, où pas un des 2.900 fauteuils n'est resté vacant. L'un d'entre eux était occupé par... Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes qui subventionne le festival des Francofolies du groupe Le Télégramme.Sur scène, le comédien et humoriste Francois-Xavier Demaison joue les Billy Cristal. Pour lui aussi, la soirée a un parfum d'exception : « En 2001, j'ai quitté New York où je travaillais comme avocat fiscaliste pour me lancer dans le spectacle en France. Certains m'ont pris pour un fou. Douze ans plus tard, j'y reviens pour présenter une soirée d'hommage à Piaf sur Broadway... Belle façon de boucler la boucle, non ? »Durant deux heures, les artistes se succèdent sans temps mort, accompagnés par un grand orchestre. Si Coeur de Pirate, Élodie Frégé ou Patricia Kaas ne convainquent guère, chapeau en revanche à l'Américaine Madeleine Peiroux (« Padam padam »), à la bouillonnante Olivia Ruiz (« Milord ») ou à Camélia Jordana pour une version toute en finesse de « L'hymne à l'amour ». Et mention toute particulière à Christophe Willem dont l'interprétation flamboyante de « Mon Dieu » a su cueillir le public par surprise. Un pur moment de grâce.*

    Piaf n'a pas pris une ride

    La Bretonne Nolwenn Leroy est impeccable d'intensité et de précision dans sa version de « Non, je ne regrette rien ». « Chanter Piaf, ici, témoigne-t-elle quelques minutes plus tard dans les coulisses, c'est comme un rêve éveillé. Ce sera toujours la plus grande. Un modèle indépassable. »Standing ovation des spectateurs, enfin, pour le vénérable Charles Dumont, auteur de plusieurs grands succès de La Môme, celle à qui, nous affirmera-t-il, « je dois 90 % de ma carrière. Nous avons vécu ensemble une grande histoire d'amour, platonique mais intense. Ce qu'Édith a apporté n'a pas pris une ride. C'est normal, la vérité ne vieillit pas ! »

    Une belle revanche

    À l'issue de ce concert exceptionnel, le « boss » Gérard Pont est aux anges : « C'est peut-être le projet le plus dur que j'ai monté de toute ma vie. Je n'imaginais pas à quel point ce serait compliqué de travailler avec les Américains, avec leurs syndicats du spectacle en particulier. Il a fallu batailler ferme jusqu'à la dernière minute. Même mon producteur américain a failli ne pas mettre les billets en vente parce qu'il pensait que nous nous prendrions un bide... Quelle revanche, au final ! Ce soir, New York est à nous ! »Pratique. La soirée sera diffusée le samedi 5 octobre à 20 h 45 sur France 2.

    Patrice Le Berre


    *Si ces "journalistes" avaient pris la peine de venir aux concerts de Christophe, ils sauraient que c'est un chanteur juste exceptionnel, juste avec un supplément d'âme que les autres ne possèdent pas....même si ils ou elles gueulent plus fort que lui en chantant...
    Comment peuvent-ils passer à côté de Christophe Willem ??????




    ________________
    avatar
    -alma-
    star member 5
    star member 5

    Messages : 3301
    Date d'inscription : 29/11/2011

    Re: HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Message par -alma- le Dim 22 Sep - 19:52

    entierement d'accord avec toi. il a cette voix particuliere qui nous retourne l'ame et le coeur.
    il n'a pas besoin de faire de demonstration de force comme certains, (encore que quand il force un peu, il a ce petit quelque chose de rocailleux qui donne des frissons ) il peut tout chanter, et de la maniere qui lui convient. c'est toujours un moment sublime 




    ________________
    avatar
    -alma-
    star member 5
    star member 5

    Messages : 3301
    Date d'inscription : 29/11/2011

    Re: HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Message par -alma- le Dim 22 Sep - 20:53

    http://photo.voici.fr/elodie-frege-nolwenn-ultra-glamour-pour-rendre-hommage-a-piaf-a-new-york-3115/christophe-willem-47893#title






    ________________
    avatar
    -alma-
    star member 5
    star member 5

    Messages : 3301
    Date d'inscription : 29/11/2011

    Re: HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Message par -alma- le Lun 23 Sep - 10:16





    ________________
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 1431
    Date d'inscription : 29/11/2011

    Re: HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Message par Admin le Lun 23 Sep - 12:35

    Classe le chouchou, dommage qu'il tienne autant à ses lunettes ! :| 




    ________________
    avatar
    -alma-
    star member 5
    star member 5

    Messages : 3301
    Date d'inscription : 29/11/2011

    Re: HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Message par -alma- le Lun 23 Sep - 12:40

    oui dommage :dsolé: 
    j'imagine bien ces photos sans lunettes. il est tellement beau sans  




    ________________
    avatar
    -alma-
    star member 5
    star member 5

    Messages : 3301
    Date d'inscription : 29/11/2011

    Re: HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Message par -alma- le Mar 24 Sep - 12:40

    un peu plus de 3 mns de pure extase  

    DivShare File - Francofolies de NY-Christophe Willem - mo.mp3




    ________________
    avatar
    -alma-
    star member 5
    star member 5

    Messages : 3301
    Date d'inscription : 29/11/2011

    Re: HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Message par -alma- le Mar 24 Sep - 12:48



    my name is Bond Wink 

    aime bien les cheveux courts  




    ________________
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 1431
    Date d'inscription : 29/11/2011

    Re: HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Message par Admin le Mar 24 Sep - 14:28

    Il est aussi beau que sa voix est sublime   




    ________________

    Contenu sponsorisé

    Re: HOMMAGE A PIAF NY le 19-09-13

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 17:30